Sélectionner une page

Le rapport REDA : l’essentiel est ailleurs

29 Jan 2015

Le rapport établi par l’eurodéputée Julia Reda sur le droit d’auteur ne répond pas aux questions qui se posent en Europe dans le secteur de la création et des industries culturelles. Il ne constitue pas, pour les auteurs de l’écrit et des arts visuels, une base de travail pertinente.

Ce rapport s’inscrit dans le cadre d’une politique des autorités européennes visant à remettre en cause le droit d’auteur, alors que certains aspects du cadre juridique européen sont totalement laissés de côté. En particulier les questions fiscales qui permettent à des acteurs extra européens de contourner les règles auxquelles sont soumis leurs concurrents directs. Il en est de même du refus inacceptable de remettre en question le statut de certains intermédiaires dont la quasi irresponsabilité rend impossible une action efficace contre la présence illégale d’oeuvres sur internet.

Dans le secteur de l’écrit et des arts visuels, les auteurs membres du Conseil Permanent des Ecrivains constatent que le droit d’auteur n’est nullement à l’origine de problèmes de territorialité ou de dispositifs rendant inaccessibles les oeuvres. Ils soulignent que le droit d’auteur est, bien au contraire, le moteur de la création. Il en garantit la diversité et la liberté, et favorise la circulation des oeuvres pour le plus grand bénéfice du public. Sur ce point, ils sont évidemment favorables à la portabilité des offres numériques.

Dans ces conditions, concevoir le droit d’auteur comme un catalogue d’exceptions ne peut que nuire à la création, à son financement et à sa rémunération, sans pour autant faciliter l’accès du public aux oeuvres.

Le CPE formule donc le voeu que le Parlement ne reprenne pas à son compte ce rapport. Il est disposé à poursuivre le dialogue avec celles et ceux qui ont à coeur la défense de la création et du droit d’auteur.

Contact :
Hervé Rony, vice-président du CPE
01 56 69 58 13

Téléchargez ce communiqué au format PDF

Articles liés

Le contrat de commande : une fausse bonne idée

Dans le prolongement des auditions menées depuis cet été par Pierre Sirinelli sur le « contrat de commande » dans le cadre de la mission qui lui a été confiée par le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA), nous sommes plusieurs...

lire plus

Les auteurs en première ligne

Le CPE a participé à l’audition organisée le 12 mai par le Ministre de la Culture. Il n’a pas manqué de rappeler le lourd impact économique de la crise sanitaire sur les auteurs : contrats, commandes et interventions annulés, reports de parutions, visibilité nulle ou...

lire plus

Dossiers prioritaires en 2020

Dans le cadre de ses missions de défense des intérêts des auteurs, qu’il s’agisse de questions économiques, sociales, fiscales ou juridiques, le Conseil permanent des écrivains (CPE), sous la nouvelle présidence de l'auteure Bessora, et du nouveau bureau, a établi sa...

lire plus
Signature d’un nouvel accord auteurs/éditeurs

Signature d’un nouvel accord auteurs/éditeurs

Le CPE et le SNE ont signé aujourd’hui, à l’Hôtel de Massa, en présence de la ministre de la Culture, un accord qui prolonge les dispositions relatives au contrat d’édition à l’ère du numérique. Vincent Montagne, Président du Syndicat national de l’édition (SNE) et...

lire plus

Asli Erdogan et Necmiye Alpay toujours emprisonnées en Turquie

Le Conseil Permanent des Ecrivains a adressé le 16 novembre 2016 une lettre au Président de la République et à la Ministre de la Culture pour réclamer la libération des deux auteures turques, la romancière Asli Erdogan et la traductrice Necmiye Alpax. Consultez les...

lire plus